1. Actualités > Article

Un nouvel arrivant au sein des forêts à tétraonidés...

Publié le 10/08/2023 Vu 355 fois


Depuis que nous posons des caméras à déclenchements automatiques sur le massif des Vosges, nous contactons de plus en plus fréquemment un mustélidé discret et mal connu... le Putois d’Europe.


Si à l’image de ses mœurs, les vidéos obtenues sont pour la plupart nocturnes, nous sommes surpris de retrouver quelquefois l’espèce au cœur des massifs forestiers et jusqu’à 1100m d’altitude !


En France, le Putois d’Europe est généralement inféodé aux zones humides et bocagères où il trouve ses proies de prédilection que sont les amphibiens et les micromammifères. Des études menées fin des années 80 décrivent le Putois comme absent des grands massifs forestiers et les zones d’altitudes et septentrionales apparaissent comme des habitats marginaux auxquels l’espèce, peu résistante au froid, n’est pas adaptée (Blandford 1987 ; Roger et al. 1988).


La question se pose...Les forêts vosgiennes et notamment les forêts à tétraonidés, riches en tourbières, aux micro-habitats abondant (couvert de myrtilliers, galettes, bois mort, mares forestières, etc.) et de moins en moins sujettes aux grands froids, sont-elles en train de devenir un habitat de choix pour le Putois.. ?


La conservation de l’espèce sur le territoire national semble cependant mitigée...En effet, l’espèce est classée « quasi menacé » sur la liste rouge de l’UICN. et les zones humides sont en régression constante...


On notera cependant une avancée pour la conservation de l’espèce ! En effet, le Putois ne pourra plus être chassé toute l'année. L'animal a été retiré de la nouvelle liste, publiée vendredi 4 août 2023, des «espèces susceptibles d'occasionner des dégâts» (ESOD), autrefois qualifiées de «nuisibles». Cette petite victoire est à nuancer puisque que chez nos voisins suisses, italiens, anglais et catalans, le Putois est une espèce protégée et que d’autres espèces comme le Renard roux, le Geai des chênes ou encore la Belette d’Europe sont encore inscrites à cette la liste des ESOD...


Si vous contactez l’espèce (piège photographique, observation directe, indice de présence, etc) en Grand-Est, n’hésitez pas à partager votre observation avec les associations référentes que sont le GEML (Groupe d’Études des Mammifères de Lorraine) et le GEPMA (Groupe d’Études et de Protection des Mammifères d’Alsace).


Ces derniers ont rédigé une note synthétique en juin 2023 sur l’espèce (avant déclassement Putois en ESOD) que vous pouvez trouver en cliquant sur « PDF ».


Une compilation de quelques-unes de nos vidéos de Putois est disponible en cliquant sur « Lien ».


Merci pour votre lecture !


L’équipe du Groupe Tétras Vosges

Auteur : Gatien CHARBONNIER